La démarche Zéro-déchet

Qu’est-ce que le Zéro déchet ?

On entend beaucoup ces dernières années parler du Zéro-déchet.

Mais qu’en est-il exactement ?

Le Zéro-déchet est avant tout une démarche progressive, écologique, économique et bénéfique pour le bien-être.  

Elle consiste à réduire la quantité de déchets que nous produisons et leur impact environnemental en changeant simplement nos habitudes.

J’aime beaucoup la règle des 5 R popularisé par Béa Johnson qui est une recommandation de mode de vie écologique. Cette règle a pour objectif de minimiser l'impact de nos déchets en nous repositionnant dans notre manière de consommer au quotidien.

Principes en réduisant à la source les déchets que nous produisons, en allongeant la durée de vie des biens et en repensant notre consommation dans une logique d’économie circulaire.

Le schéma suivant illustre très bien le principe des 5R.

Recycler n’est qu’une partie de la solution mais qu’en est-il en Suisse ?

Extrait de l’article issu de https://circularhub.ch/fr/magazine/details/leconomie-circulaire-du-plastique-en-suisse/

« L’économie circulaire du plastique en Suisse :

Le plastique est devenu un matériel d’emballage omniprésent indispensable à notre vie quotidienne. Malgré les efforts mondiaux déployés pour optimiser le recyclage du plastique, la plupart des chaînes de valeur restent piégées des modèles linéaires «Take-Make-Waste». Seuls 14 % des déchets du plastique mondial sont recyclés.

Où se situe la Suisse en matière de recyclage du plastique ? Et où commence la réalisation de solutions circulaires ?

Situation actuelle

La Suisse présente un taux de recyclage élevé pour de nombreux matériaux, le plastique n’en fait toutefois pas partie. Bien que la Suisse montre l’un des taux de collecte de bouteilles de PET, qui s’élève à plus de 80 %, le plus élevé au monde (PET Recycling Switzerland), cela ne représente qu’une faible proportion des déchets plastiques, actuellement estimée à 100 kg par habitant et par an. La plus grande partie (75 %) est encore brûlée dans les incinérateurs de déchets (BAFU et Swiss Info). ».

C’est pourquoi le recyclage ne vient qu’à la fin de la démarche, puisque le meilleur déchet reste celui qu’on ne crée pas. Ainsi nous réduisons l’impact environnemental lié à la quantité de matières premières et d’énergie utilisée en amont lors de la production, et en aval lors de la gestion du déchet.

Les petits gestes du quotidien peuvent faire changer le futur

La démarche zéro déchet est donc un changement d’habitudes au quotidien, à travers des gestes simples, comme :

  • éviter les objets à usage unique (sacs, gobelets, coton-tiges, etc.) ou suremballés
  • amener vos propres contenants réutilisables (bocaux, boîtes, sacs à vrac) chez vos commerçants ! De nombreux boulangers, primeurs, fromagers, etc. les acceptent
  • préférer les emballages recyclables aux emballages plastiques
  • adopter le troc, le prêt ou le don : ce que vous ne voulez plus fera sûrement le bonheur d’un autre
  • réparer ou faire réparer plutôt que racheter ! De nombreuses enseignes sont spécialisées dans les réparations en tout genre
  • trouver de nouvelles utilisations à vos déchets : un pot de yaourt et une bouteille en plastique peuvent faire pousser des plantes !

Après ces lectures sur cette démarche, j’en ai été convaincu et je l’applique au maximum à notre quotidien en impliquant mon garçon.

C’est ainsi que par exemple, j’ai réussi à réduire de moitié mes sacs poubelles en passant d’un volume de 35l à 17l pour le même temps, soit 2 semaines. Nous sommes une famille de 2 personnes.

Nous avons un petit potager basé sur le principe de la permaculture. Ainsi nous produisons nos légumes en respectant l’environnement, nous mangeons sainement. Ceci fera l’objet d’un autre sujet de blog.

Je mets donc à profit mes compétences de créatrice couture pour proposer toute une gamme de produits du quotidien réutilisable pour un mode de consommation durable, dans le respect de l’environnement.

C’est LE pourquoi je travaille avec des matières nobles qui respecte aussi le bien-être (tissu certifié bio, spécial contact alimentaire, oekotex, récupération…) et que je privilégie les circuits courts en Suisse.  

Bienvenue dans cette démarche du Zéro-Déchet.